Palais du peuple : la police fait usage des gaz lacrymogène pour tenter de disperser les militants de l’UDPS

Les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) ont recouru, ce mercredi 24 juin 2020, aux gaz lacrymogènes pour disperser la manifestation des militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) devant le Palais du peuple où ils exigent le retrait des trois propositions de loi initiées par les Députés nationaux FCC, Aubin Minaku et Gary Sakata sur les réformes de la justice.

Les militants du parti présidentiel ne décolèrent pas. Ils ont lancé un bras de fer avec les éléments de la Police.

Peu avant l’intervention des services de sécurité, les militants de l’UDPS ont brûlé des pneus et bloqué les différentes entrées du Palais du peuple afin d’empêcher aux Députés nationaux d’y accéder pour poursuivre l’examen de ces propositions de loi.

Pour eux, les élus nationaux particulièrement ceux du Front Commun pour le Congo (FCC) veulent caporaliser l’appareil judiciaire en donnant des pouvoirs exhorbitants au Ministre de la justice pour qu’ils aient l’emprise sur le Parquet. Ils exigent coûte que coûte le retrait de ces propositions qu’ils jugent inconstitutionnelles.

src: mediacongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *