CASC: la lutte pour le retour à l’ordre constitutionnel d’ici le 31 décembre 2017

Le collectif d’action de la société civile s’inscrit dans l’engagement citoyen, non partisan dans la non violence pour un retour à l’ordre constitutionnel par l’organisation effective des élections libres, transparentes et démocratique. C’est ce qui ressort du point de presse qu’il a tenu, ce jeudi 24 août au siège de l’acaj.

Le casc se félicite et salut l’attention des congolais qui, au travers la réunion de Paris, se sont joint à la lutte pour le retour à l’ordre constitutionnel d’ici le 31 décembre 2017. Ce face à face avec la presse était une occasion pour le collectif d’action de la société civile de faire l’évaluation de la manifestation exigeant la publication du calendrier électoral.

Cette plateforme relève qu’au cour de cette manifestation plus de 109 personnes ont été arrêtés et blessés graves par balle et grenades dont certains poursuivent encore les soins. C’est le cas de Akilima Muhaya,Company Munganzi, Hyppcrate Marume et juvenale Zihalirwa à Bukavu.

Le casc estime que la crise multiforme dans laquelle la population congolaise est plongée est la conséquence d’une crise politique entretenue et prolongée par la classe politique. Au sujet de la publication du calendrier électoral par la ceni le casc projette la tenue des grandes manifestations pacifiques à travers le pays. Un mémo a été adressé au président de la ceni par le collectif d’action de la société civile exigeant la publication du calendrier électoral et la tenue des élections en décembre 2017.

Par ; Bizy Ekee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *