RDC : Néhémie Mwilanya parle de trois défis à vaincre par le nouveau gouvernement

Pour le coordonnateur du Front Commun pour le Congo, FCC, le Gouvernement Ilunkamba a trois défis à relever : la consolidation de la paix et la stabilité; la réponse aux nombreuses attentes légitimes de la population dans le domaine social ainsi que la réforme de l’État. Néhémie Mwilanya l’a dit au cours d’une interview accordée au Magazine Jeune Afrique Spécial RDC du 22 au 29 septembre.

Le premier défi, la consolidation de la paix et la stabilité: D’après ce haut cadre du FCC, “ c’est la condition indispensable afin de pouvoir conduire une stratégie efficace de développement de la RDC sur la durée et assurer la cohésion nationale”.

En deuxième lieu, le Gouvernement Ilunkamba doit se pencher sur le social de la population congolaise. Il s’agit de créer des emplois pour les jeunes, l’amélioration du niveau et des conditions de vie (logement, éducation, santé, accès à l’eau et à l’électricité, etc.) . “La réponse à ce défi social conditionne à son tour la consolidation de la paix et de la stabilité. “Un programme ambitieux connu sous la dénomination des cinq chantiers de la République avait déjà posé les jalons dans ce secteur sous Joseph KABILA“, a indiqué Néhémie Mwilanya.

Enfin, la réforme de l’État.  Cette réforme passe par la réduction des dépenses liées aux procédures électorales et à l’élasticité même du processus électoral dont le cycle compte pas moins de neuf scrutins.
En outre, estime le coordonnateur du FCC, la multiplicité des partis politiques sans assises politiques et idéologiques réelles reste également une pesanteur à dégager absolument, en vue de permettre à ces derniers de jouer efficacement leur rôle constitutionnel.

La décentralisation reste aussi une très grande réforme qui n’est pas la moindre. Pour cause, indique Néhémie Mwilanya, “Il y a des dysfonctionnements au niveau des institutions provinciales reconnus de tous. Il faut repenser le système de manière à renforcer la transparence dans la gestion des ressources allouées aux provinces, tout en gardant l’objet crucial de mettre fin à l’imposition des décisions depuis la capitale“, renchérit-il.

Relations avec les partenaires extérieurs de la RDC, appréciation du gouvernement Ilunkamba, la coalition FCC-CASH, autant de sujets évoqués par le coordonnateur du FCC dans son interview accordée au Magazine Jeune Afrique.

Please follow and like us:
Follow by Email
Facebook0
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *