URGENT: Alexis Thambwe Muamba est invité devant la justice Belge

Mr Alexis Thambwe Muamba est invité à se présenter volontairement devant la justice Belge ce mi-septembre ,faute de quoi un mandat d’arrêt international sera lancé à son encontre

Le parquet général de grande instance de Bruxelles, après avoir entendu tous les témoins, les familles des victimes et les délégués de la compagnie aérienne CAL à propos de l’avion ayant été bombardé, en 1998, à Kindu, sur ordre de M. Alexis Thambwe Muamba, à l’époque ministre des Affaires étrangères du RCD/Goma, est arrivé à la conclusion qu’il s’ agit bel et bien ici d’une grave affaire de crime de guerre, à l’actif de ce dernier.

Et c’est pour cela que le parquet de grande instance de Bruxelles a transmis ce dossier à un tribunal de grande instance local qui, à son tour aurait convoqué M. Alexis Thambwe Muamba à se présenter volontairement devant sa barre, en Belgique, mi-septembre 2017, faute de quoi un mandat d’arrêt international sera lancé à son encontre.

Ce faisant, M. Alexis Thambwe Muamba serait le tout premier officiel politique Kabiliste et membre du gouvernement du président Joseph Kabila à être sous le coup d’un mandat international.

Ce premier coup judiciaire de la Belgique envers un apparatchik politique Kabiliste ouvrirait la voie à d’autre mandat d’arrêt international à l’endroit d’autres cadrrs politiques Kabilistes concernés par des crimes insupportables comme dans l’affaire des exécutions des envoyés spéciaux de l »ONU, au Kasaì Central, notamment l’Américain Michael Sharp et la Suédo-Chilienne Zaida Catalan.

Il est triste que M. Alexis Thambwe Muamba ait été rattrapé, par son passé politique, déroulé au sein du RCD/Goma.

Actuellement ministre de la justice, M. Alexis Thambwe Muamba est soupçonné, à partir du ministère belge des Affaires étrangères, d’être pour beaucoup de choses dans la non-exécution du jugement émis par la cour des droits de l’homme de l’ONU, depuis le 4 novembre 2016, à Genève, en faveur du prisonnier politique Eugène Diomi Ndongala sur plainte de celui-ci contre la RDC. Ce jugement ordonne à la RDC de Libérer Diomi, annuler sa condamnation interne irrégulière et l’indemniser.

Par: PC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *