UDA: “Nikki Haley ne peut pas nous imposer sa vision des choses”

L’Union Démocratique Africaine (UDA) Originelle estime que l’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikki Haley, ne peut « imposer » sa vision des choses en rapport avec l’organisation des élections en République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration ce samedi 28 octobre 2017, Patrick Nsakala Malezi, secrétaire général de l’UDA Originelle souligne que tout s’arrête avec Kabila au 31 décembre 2017.

«Organiser les élections en 2018 est la thèse défendue par l’ambassadrice Nikki Haley. Nous la respectons, mais nous n’y souscrivons pas du tout. Madame Haley ne peut pas nous imposer sa vision des choses, la seule volonté du peuple congolais aujourd’hui c’est de voir Kabila quitter le pouvoir d’ici le 31 Décembre 2017 », a déclaré Patrick Nsakala Malezi, secrétaire général de L’UDA Originelle.

Pour l’UDA Originelle, il est clair que le Président Kabila sera le responsable de la  non-tenue des élections à la fin de cette année.

«Nous le disons haut et fort que Kabila est la cause principale de la non-tenue des élections en RDC. Il n’est plus un interlocuteur crédible en face de nous, car il ne respecte rien. Il ne respecte jamais les engagements qu’il prend » a-t-il ajouté.

Patrick Nsakala a par ailleurs souligné que l’UDA Originelle continue à mobiliser ses militants, pour que des actions “d’envergure” soient menées afin de pousser Kabila à quitter le pouvoir au 31 décembre 2017.

Src: www.actualité.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *