SYNAMED Radicalise la grève

Le Secrétaire Général du SYNAMED a réunis ce vendredi 25 août les médecins de la ville de Kinshasa membres du Synamed, qui ont décidé de radicaliser la grève. Du lundi 28 août au 2 septembre, le service minimum qu’ils ont assumé depuis le 21 juillet 2017 passera à la radicalisation de la grève dans l’espoir que le gouvernement répondra à leurs desideratas.

C’est après l’évaluation de cette semaine que les médecins se prononceront sur la poursuite ou pas de la grève. Le Dr Mankoy Badjoky, qui a présidé les travaux de cette assemblée générale a signifié que les structures hospitalières retenues pour recevoir les urgences sont entre autre l’hôpital de l’amitié sino-congolaise à N’Djili et le Centre de santé mère et enfant de Barumbu pour les lundi 28 et mardi 29 août ; les Cliniques universitaires de Kinshasa et l’hôpital général de référence de Kintambo pour les mercredi 30 et jeudi 31 août 2017 ; l’hôpital général Roi Baudouin de Masina, la Clinique Ngaliema et l’hôpital général de référence de Kinkole pour les vendredi, samedi et dimanche 1er, 2 et 3 septembre 2017.

Les hôpitaux non cités ne peuvent pas organiser les urgences et les chefs de département vont faire le suivi des malades.

Par : AMN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *