She Okitundu « Il n’appartient pas à l’Union européenne de nous dicter la manière de conduire la politique »

Le Vice-premier ministre congolais chargé des Affaires étrangères She Okitundu intensifie son discours contre les sanctions européennes dont plusieurs officiels congolais sont victimes.

Dans une déclaration faite ce lundi 3 juillet 2017 à la fin de la première journée du 29ème Sommet de l’Union africaine, le chef de la diplomatie congolaise s’est opposé une nouvelle fois à des mesures restrictives de l’Union européenne contre les autorités congolaises.

« Entre l’Union européenne et la RDC, nous avons une relation de partenariat et non de subordination. Par conséquent, il n’appartient pas à l’Union européenne de dicter la manière de conduire les politiques dans les États membres de l’Union africaine », a dit She Okitundu.

Depuis l’entrée en vigueur des sanctions ciblées en mai dernier contre certaines autorités congolaises, le Vice-premier ministre congolais chargé des Affaires étrangères She Okitundu est monté au créneau contre ces sanctions qu’il qualifie « d’ingérence étrangère» dans les affaires politiques d’un État souverain. She Okitundu sollicite  par ailleurs le soutien de l’Union africaine pour lutter contre ces mesures restrictives occidentales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *