SECURITE : une nouvelle attaque dans un village du territoire de Djugu en Ituri

L’attaque s’est déroulée à 1h du matin à Djisa, chefferie de Bahama Nord, dans le territoire de Djugu. Une dizaine d’assaillants ont fait incursion dans cette agglomération et ont tué une vingtaine de personnes à la machette.

Parmi les victimes, il y a notamment des enfants, des femmes et des personnes âgées. Dix-sept blessés ont été acheminés à l’hôpital de Drodro, une agglomération située à environ 70 km de Bunia, le chef-lieu de la province. L’armée s’est lancée à la recherche de ce groupe de miliciens.

Deuxième attaque en une semaine

Ce dimanche, plusieurs questions sont posées par la société civile locale sur cette attaque alors que les FARDC, les forces armées congolaises, sont présentes dans les villages avoisinants, comme Masumboko et à Largo.

L’armée explique qu’elle n’a pas pu réagir plus tôt parce que, cette fois, les miliciens n’ont pas utilisé d’armes à feu. Elle parle aussi d’infiltration dans la communauté qui permet à ces combattants de passer inaperçus.

À Kinshasa, on évoque un renfort militaire qui devrait être dépêché en Ituri dans les prochains jours. C’est la deuxième attaque sanglante en moins d’une semaine dans le territoire de Djugu.

src:rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *