RDC: JEAN-MARC KABUND ANNONCE LES NOUVELLES SANCTIONS INDIVIDUELLES DE L’UE CONTRE LE PRÉSIDENT KABILA LUI-MÊME

Le secrétaire général de l’Udps a présidé une matinée politique à la permanence de ce parti dans la commune de Limete, le 11 Octobre dans l’après-midi.

Devant une centaine des militants et sympathisants de l’UDPS, Jean-Marc est demeuré égal à lui-même avec un discours flexible et radical, du reste, bien assimilé par la base de ce premier parti de l’opposition.
« Nous sommes entrain de faire le dernier réglage autour du départ de Joseph Kabila », a-t-il indiqué au début de son discours.

Pour le SG de l’Udps, son parti a obtenu l’unanimité de la communauté internationale sur le départ du président Kabila grâce à une forte diplomatie.

Toutes les erreurs, révèle Kabund, commises par la communauté internationale sur la situation politique de la RDC appartiennent désormais au passé, parce que cette communauté internationale a maintenant compris que, non seulement Joseph Kabila est un dictateur, mais est que ce dernier a aussi placé notre pays dans un trou béant auquel il faudra des efforts considérables pour le relever.

Kabund cite l’exemple de la lettre de 7 sénateurs américains au président Donald Trump. « C’est l’un des fruits de la diplomatie que nous employons pour le moment », poursuit-il.
Je suis entrain de vous annoncer que dans les jours qui viennent, l’Union européenne va libérer les sanctions ciblées sur Kabila directement.

« J’ai demandé à l’Occident d’arrêter de prendre des sanctions ciblées seulement contre les proches de Kabila. Car, ceux-là sont des irresponsables.
Je leur ai dit de sanctionner Kabila lui-même et c’est seulement dans cas qu’on pourra espérer voir le bout du tunnel de la sortie de la crise politique en RDC. Ils m’ont dit de dire aux congolais d’être dans la joie et de soutenir les sanctions qui arrivent. Le jour où ces sanctions tomberont, les congolais devront alors placer les rameaux sur leur voiture en signe de soutien. C’est une preuve que l’actuel régime est en train de vivre ses derniers moments. Très bientôt, ils vont fuir en désordre.
« Une autre facette de la réussite de notre diplomatie se trouve être le fait que la Communauté internationale est déterminée à empêcher que ce régime exécute encore les manifestants lors des manifestations publiques. Cette fois-ci, vous allez descendre dans les rues comme chez vous, rassure-t-il.
A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *