Marthe Tshisekedi : « Les autorités ne veulent pas que mon mari soit enterré en RDC »

Marthe Kasalu Jibikila, la veuve Étienne Tshisekedi, a rejeté la responsabilité du blocage du retour de la dépouille de son mari aux autorités congolaises.

« On était tombé d’accord pour travailler avec la famille biologique , le parti et le Gouvernement. La famille politique et la famille biologique ont signé le document, mais pas la partie gouvernementale. Au moment où on attendait qu’il signe, le vice-premier ministre en charge de l’intérieur   a commencé à voyager de gauche à droite, » a dit la veuve Tshisekedi en direct de Bruxelles sur le plateau de TV5 Monde ce jeudi 27 juillet 2017.

Pour elle, le président de la République Joseph Kabila ne veut pas du retour de la dépouille de son mari.
« Je ne suis pas en colère, mais comprenez ma douleur et mes larmes. C’est contre le gouvernement et contre Monsieur Kabila qui ne voulaient pas que mon mari soit enterré dans son pays natal, » a-t-elle déclaré.
Elle a lancé un appel aux présidents africains pour plaider sa cause.

« Je suis ici pour plaider le cas de mon mari et pour partager ma douleur. Il y a six mois que mon mari est mort, mais il n’est pas encore enterré. Je lance un appel à tous les amis. Je les sensibilise à ma douleur. Le gouvernement ne veut pas enterrer mon mari dans son pays natal. Je lance un appel aux présidents africains et aux premières dames. Dans nos coutumes africaines, c’est du jamais vu, » a-t-elle ajouté.

SRC: actualité.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *