L’ACAJ en colère contre les arrestations arbitraires lors de manifestations publiques

Le Président de l’ACAJ, Me Georges Kapiamba, qui milite pour la Justice et les Droits humains n’a pas gardé son silence face à ces arrestations arbitraires,  il a signifié que l’organisation d’une manifestation ou réunion publique pacifique ne peut pas donner lieu à une arrestation ou une détention.

Il en est aussi de la participation. Car l’exercice d’un Droit ou d’une liberté garanti par la constitution ou la loi ne peut pas constituer une infraction. Le President de l’ACAJ a souligné que l’exception fait d’un exercice qui, à son tour, porte atteinte au Droit des autres et estime que tous les cas d’interdiction, de répression, d’arrestations suivies de condamnations enregistrés ces derniers temps dans notre pays constituent des abus inacceptables. Ils constituent des atteintes graves à l’exercice des droits fondamentaux garantis aux citoyens punies par l’article 180 du code pénal congolais. L’Acaj demande à ce que les auteurs de ces actes soient traînés en Justice et dénoncés publiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *