La CENCO exige la tenue des élections en 2017

«La sortie pacifique de la crise actuelle exige la tenue des élections présidentielle, législatives et provinciales avant la 31 décembre 2017; tel que le prévoit l’accord du 31 décembre 2016», a indiqué l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence épiscopales nationales du Congo à l’issue de la 54eme session ordinaire de la CENCO tenue du 19 au 23 juin à Kinshasa.

L’abbé Nshole lisait la déclaration, intitulée «Le pays va très mal, debout congolais le 31 décembre 2017 approche», que les évêques ont adopté lors de ces travaux après avoir analysé la situation socio-politique du pays.

«Une minorité de concitoyens a décidé de prendre en otage la vie des millions de Congolais. C’est inacceptable! Nous devons prendre en main notre destin commun», a déclaré l’abbé Donatien Nshole.

L’accord de la Saint Sylvestre, parrainé par les évêques catholiques prévoit la création du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSA) et la formation d’un gouvernement d’union nationale chargé d’organiser les élection avant la fin de l’année. Début avril, le président Kabila a nommé un Premier ministre issu d’une aile dissidente de la plate-forme de l’opposition dénommé «Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement ». En revanche, le CNSA n’est pas encore mis en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *