La CCU, parti politique cher à Mende réagit contre la sanction de l’EU

La Convention des Congolais Unis (CCU), parti cher à Lambert Mende Omalanga, estime que du point de vue du droit international, les sanctions de l’Union européenne, une organisation régionale à laquelle la RDC n’appartient pas, sont une « entorse » au principe fondateur de la coexistence pacifique et égalitaire entre les nations.

A en croire un communiqué du mardi 30 mai 2017 du bureau national signé par le secrétaire général Dieumerci Mutombo, la CCU « engage les Congolaises et Congolais à faire échec à la marginalisation de la souveraineté nationale en rejetant et en condamnant la deuxième série de sanctions ciblées européennes.

Il faut noter que Lambert Mende figure parmi les 9 Congolais concernés par les sanctions de l’Union européenne. En effet, pour le Conseil « En tant que ministre des communications et des médias depuis 2008, Lambert Mende est responsable de la politique répressive menée envers les médias en RDC, politique qui viole le droit à la liberté d’expression et d’information et compromet une solution consensuelle et pacifique en vue de la tenue d’élections en RDC.  »

D’autre part, il a adopté le 12 novembre 2016 « un décret limitant la possibilité pour des médias étrangers de diffuser en RDC. En violation de l’accord politique conclu le 31 décembre 2016 entre la majorité présidentielle et les partis d’opposition, en mai 2017 la diffusion d’un certain nombre de médias n’avait toujours pas repris.

Bref, selon le Règlement européen mettant en oeuvre ces mesures restrictives: « En sa qualité de ministre des communications et des médias, Lambert Mende est donc responsable d’avoir fait obstacle à une solution consensuelle et pacifique en vue de la tenue d’élections en RDC, notamment par des actes de violence, de répression ou d’incitation à la violence, ou des actions portant atteinte à l’État de droit », fait savoir l’UE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *