Bosco Ntanganda témoigne devant les juges de la CPI pour sa défense

Près de deux ans après l’ouverture de son procès, Bosco Ntaganda s’est présenté mercredi 14 juin devant les juges de la Cour Pénale Internationale(CPI) pour témoigner pour sa défense.
Selon le bureau de sensibilisation de la CPI à Kinshasa, ce témoignage pourrait prendre plusieurs semaines.

A en croire le chef de ce bureau, Margot Tedesco, ce témoignage devra permettra entre autres  de réduire le temps de présentation de la défense de l’ex-chef milicien.

Elle rappelle que c’est l’avocat de Bosco Ntaganda qui appelé son client à témoigner devant la chambre.

Génocide Rwandais

Devant la cour, l’ancien chef de guerre a affirmé avoir aidé à mettre fin au génocide rwandais de 1994, où il a « vu des horreurs ».

« Je suis un de ceux qui ont mis fin à ce génocide », a déclaré l’homme à la moustache en traits de crayon. « J’étais très jeune mais j’étais déjà dans l’armée (…). J’étais commandant d’un peloton à ce moment-là et j’ai vu des horreurs », rapporte l’AFP.

En septembre 2015, l’ancien rebelle avait plaidé non coupable des treize crimes de guerre et cinq crimes contre l’humanité qui lui sont reprochés, dont meurtres, pillages, attaques contre des civils, viols et esclavage sexuel, commis par ses troupes en 2002-2003 en Ituri.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *