Arrestation et libération Célestin Tunda Ya Kasende, Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice

Après avoir quitté le parquet général près la cour de cassation, ce samedi après-midi, où il était brièvement auditionné, Célestin Tunda Ya Kasende, Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, s’est rendu au siège du PPRD avant de rejoindre son domicile. Il en a profité pour s’entretenir avec la centaine de militants et cadres de son parti qui avaient improvisé une réunion politique.

« J’ai vu des camions et des jeeps. Ils sont venus m’arrêter. Qu’est-ce que j’a fait? J’ai dit que je ne suis pas un bandit, bien au contraire. Même sans entrer dans les détails, je peux le dire:  C’est moi qui arrange les choses,», raconte t-il au sujet de son interpellation.

Il a revendiqué un bilan, le sien, qui est également celui du PPRD:

« Moi, l’enfant du PPRD, pour le peu de temps que j’ai passé dans le gouvernement, je peux dresser un bilan dans mon domaine. C’est reconnu même à l’extérieur du pays. Ils savent que cet enfant du PPRD a travaillé. Qui encore? », s’est-il interrogé.

Il s’est rendu à la Police après avoir été rassuré, a t-il confié: « Il y a eu plusieurs discussions. J’ai été rassuré par la hiérarchie. On m’a dit de ne pas avoir peur »

On ne peut nous intimider, a renchéri Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire général du PPRD, qui était également au siège du parti, tout comme Jeanine Mabunda, Henri Mova, Geneviève Inagosi ou encore Marcelin Marcellin Cishambo.

src:actualité.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *