L’UE soutient la tenue des élections dans les «plus brefs délais»

L’Union européenne soutient la tenue des élections transparentes et démocratiques en RDC dans «les plus brefs délais», a déclaré mercredi 5 juillet, à Bruxelles (Belgique), la haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Federica Mogherini.

Elle a fait cette déclaration lors d’un entretien avec le vice-Premier ministre congolais en charge des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu qui séjourne dans la capitale belge.

Selon Federica Mogherini, l’organisation des élections représente le moyen de sortir d’une impasse politique aux graves retombées sécuritaires, économiques et humanitaires.

Elle a également rappelé l’ouverture de l’UE à discuter des options pour appuyer le processus à partir de la définition du calendrier électoral.

Quant à la situation dans le Kasaï, Mme Mogherini a souligné la nécessité pour la RDC de «coopérer» pleinement avec les experts des Nations unies pour enquêter sur les violations graves des droits de l’homme dans cet espace.

Elle a confirmé que l’UE continuera à apporter un soutien concret aux besoins de la population dans le grand Kasaï.

L’Union européenne soutient la tenue des élections transparentes et démocratiques en RDC dans «les plus brefs délais», a déclaré mercredi 5 juillet, à Bruxelles (Belgique), la haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Federica Mogherini. Elle a fait cette déclaration lors d’un entretien avec le vice-Premier ministre congolais en charge des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu qui séjourne dans la capitale belge. Selon Federica Mogherini, l’organisation des élections représente le moyen de sortir d’une impasse politique aux graves retombées sécuritaires, économiques et humanitaires. Elle a également rappelé l’ouverture de l’UE à discuter des options pour appuyer le processus à partir de la définition du calendrier électoral. Quant à la situation dans le Kasaï, Mme Mogherini a souligné la nécessité pour la RDC de «coopérer» pleinement avec les experts des Nations unies pour enquêter sur les violations graves des droits de l’homme dans cet espace. Elle a confirmé que l’UE continuera à apporter un soutien concret aux besoins de la population dans le grand Kasaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *