L’opposition réitère à Nikki Haley sa position d’une transition sans Joseph Kabila

L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, s’est entretenue ce vendredi 27 octobre à Kinshasa avec un groupe d’opposants constitué de Felix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Eve Bazaiba et Pierre Lumbi, avant sa rencontre avec le président de la CENI. Ces derniers lui ont remis leur mémorandum, dans lequel ils exigent une transition en RDC sans Joseph Kabila.

Le président du comité des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquise au changement, Pierre Lumbi, a révélé à Radio Okapi le contenu de ce mémorandum :

«Notre position est claire est net : si d’ici au 31 décembre il n’y a pas d’élections ou s’il n’y a pas de signaux clairs, précis et avec des garantis de la communauté internationale, nous irons aux élections, mais le président Joseph Kabila. »

Arrivée à Kinshasa après Goma, Nikki Haley a rencontré la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), qui a appelé le gouvernement et le peuple américains à la solidarité effective pour aider le peuple congolais à faire aboutir le processus électoral dans un délai convenable et acceptable par toutes les parties prenantes.

Au terme de ses échanges avec le président de la CENI, l’ambassadrice américaine a recommandé l’organisation des élections en paix en 2018. Elle a par ailleurs appelé le Parlement à voter rapidement les lois relatives au processus électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *