Les proches de Bruno Tshibala veulent de nouveaux dirigeants pour l’UDPS

Une pétition est en cours pour la convocation d’un conclave au sein de l’UDPS. La pétition a été initiée par la «base » du parti et certains cadres proches du premier ministre Bruno Tshibala. Selon un de ces cadres, la pétition a déjà récolté plus de 10 000 signatures et vise à obtenir la convocation d’un conclave afin de permettre au parti de se doter d’un directoire provisoire et d’un nouveau secrétaire général.

«La pétition est en cours, elle a déjà plus de 10 000 signatures. Nous voulons obtenir la convocation d’un conclave pour la mise en place d’un directoire provisoire collégiale qui va désigner un nouveau secrétaire général, nous pensons qu’il y a des problèmes au sein du parti, mais qui devraient également se résoudre au niveau du parti, voilà pourquoi nous voulons ce conclave», a dit ce samedi 1er juillet 2017 à ACTUALITE.CD Doris Dumbi l’un de secrétaires nationaux exclu du parti.

Kabund, le problème

Pour ce groupe proche de Bruno Tshibala lui aussi exclu du parti, Jean Marc Kabund demeure le grand problème pour la stabilité du parti.

«Le secrétaire général est le problème. Regardez seulement ses agissements, ses décisions, ce n’est pas comme ça qu’on doit gérer un parti comme l’UDPS, il faut qu’on règle son problème, car il est le problème pour la stabilité du parti », a ajouté Doris Dumbi.

Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, plusieurs anciens cadres du parti lancent des appels pour la convocation d’un conclave, mieux un congrès afin que le parti se choisisse de nouveaux dirigeants. Du côté des responsables actuels de l’UDPS, on dit attendre l’enterrement du président du parti Étienne Tshisekedi décédé depuis le 1 février 2017 à Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *