Le général François Olenga riposte contre la sanction de Washington

Le général François Olenga, chef de la Maison militaire du chef de l’Etat congolais au lendemain de l’annonce du gel de ses avoirs par les autorités américaines, a déclaré vendredi 2 juin 2017:

«Je suis un officier nationaliste et révolutionnaire. Aucune sanction ne me fera trembler. Ça fait plus de trente ans que je n’ai jamais été aux Etats-Unis, donc je ne me sens pas concerné dans ce que les Américains viennent vous informer»,

L’officier militaire a ensuite expliqué que son institution, la Maison militaire, ne travaille pas en collaboration avec la Garde républicaine, comme le laissait entendre le communiqué annonçant les sanctions prises contre lui.

«La Maison militaire a plutôt de relations de collaboration avec le Premier ministre, le ministre de la Défense, celui de l’Intérieur, le chef d’Etat-major général et le chef de la police nationale. Comment est-ce que le chef d’Etat-major général et le chef de la police ne sont pas sanctionnés et que la Maison militaire qui a des relations de collaboration avec eux, soit sanctionné», s’interroge le général François Olenga.

Il s’étonne également qu’il soit accusé d’avoir sapé le processus démocratique congolais alors que la gestion des manifestations publiques n’entre pas dans ses attributions.

Concernant son complexe touristique «Safari Beach» également visé par les sanctions américaines, le général Olenga affirme que c’est un endroit qui accueille les représentants tant de l’Opposition que de la Majorité.

Pour rappel, les Etats-Unis ont placé le général François Olenga sur leur liste noire financière.

Aux termes des sanctions annoncées jeudi 1er juin par les Etats-Unis, les avoirs du général congolais sont gelés et il ne pourra pas nouer de relations d’affaires avec des entités ou individus américains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *