Le député Clément Kanku visé par une enquête judiciaire sur l’affaire Kamuina Nsapu

Le mercredi 24 mai 2017, le Procureur général de la République (PGR) a fait une annonce de l’enquête sur l’implication présumée du député Clément Kanku dans les tueries au Kasaï-Central perpétrées par la milice Kamuina Nsapu. Et c’était aussi l’opportunité pour L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) d’invite le PGR à faire de même pour les autres dossiers de détournement des fonds publics et blanchiment des capitaux.
L’ACAJ a toujours exigée une enquête internationale sur les tueries du Kasaï par la milice Kamuina Nsapu. .
Pour lancer cette enquête, le Procureur général de la République s’est basé sur la publication par New York Times d’un enregistrement trouvé dans l’ordinateur de la Suédoise Zaina Catalan, l’une des deux experts de l’ONU tués dans le Kasaï, qui note l’implication de M. Kanku dans les violences liées à la milice Kamuina Nsapu.
L’enregistrement dont parle le New York Times remonte à août 2016 et circule sur internet

Contacté par actualité.cd, dimanche 21 mai, Clément Kanku a dit être au courant de cette affaire et a promis de se prononcer à ce sujet ce lundi.
Lorsqu’il a été contacté par New-York Times, indique pour sa part Politico.cd, le député congolais a d’abord nié, puis a confirmé qu’il était en contact avec les experts [onusiens] tués en mars dernier dans le Kasaï.
Affaire à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *