La SOMIKA accusée de polluer la ville de Lubumbashi

L’Observatoire africain des ressources naturelles demande à l’Etat congolais de protéger les droits de la population du quartier Wantanshi, à Lubumbashi (Haut-Katanga), contre les impacts négatifs des activités de la (SOMIKA), une société minière du Katanga .

C’est a travers un  communiqué de presse publiee ce jeudi 1er  juin 2017 que cette ONG l’a fait savoir .

Le directeur exécutif de cette ONG, Richard Mukena, indique que depuis le 3 avril, les bassins de retenue des acides de la SOMIKA ont débordé et causé des dégâts énormes à la population de ce coin.

«On a enregistré la contamination de l’eau des puits destinée à la consommation domestique; des jardins de légumes ont été dévastés, des ménages détruits et des maisons fissurés… Les eaux acidifiées ont coulé jusqu’au niveau de la station de pompage de Kimilolo de la REGIDESO (Régie de distribution d’eau)», a-t-il indiqué.

L’entreprise minière SOMIKA, mise en cause dans cette affaire de pollution, a promis à Radio Okapi de donner sa version des faits «en début de la semaine prochaine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *