La criminalité systématique de l’exercice de liberté publique caractérise la situation de droits de l’homme en Rdc. Me Georges Kapiamba restitut à la presse la situation des Droits de l’homme débattu au conseil des nations unies au droits de l’homme.

Face à la presse le coordonnateur de la coalition de 33Ong pour le respect de la constitution Me Georges Kapiamba a fait le résumé du dialogue interactif sur la situation des droits de l’homme tenu à Genève du 26 au 29 sept 2017 par le conseil des droits de l’homme des nations Unies. Après avoir passer en revue la situation des Droits de l’homme caractérisée par la criminalité systématique de l’exercice des libertés publiques principalement les libertés d’association, de manifestations et réunions publiques,d’expression et d’opinion sans oublier les restriction sillicites au travail des journalistes, Me Georges Kapiamba a affirmé que la situation des droits de l’homme en Rdc est désastreuse sur le plan politique.

Le coordonnateur de la coalition de 33Ong plaide pour le maintien de la monusco en Rdc selon lui en en dehors de son mandat la monusco a un autre qui est celui d’accompagner le peuple congolais jusqu’à l’organisation des élection. Il opte pour le renforcement du mandat de la monusco pour la protection de populations civiles . Au sujet des sanctions des autorités congolaise par les NU Georges Kapiamba estime que les nations unies puissent continue des poursuites judiciaires contre les autorités qui violent les droits de peuples.

Le numero 1 de la coalition des 33Ong a en outre signifié que les membres de la societe civile qui ont pris part a ces assisses dédié à la situation des droits de l’homme en Rdc ont recommandé au conseil des nations unies aux droits de l’homme A garde son regard sur la situation des droits de l’homme en rdc, d’obtenir des poursuites judiciaires contre les fonctionnaires de l état qui se spécialisent sur la répression systématique des manifestations publiques et de refuser à la Rdc l’entrée au bureau du conseil des droits de l’homme des nations unie vu le niveau bas de sa situation des droits de l’homme

PAR : AMN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *